La récupération d'énergie en médecine : implants et capteurs médicaux autonomes

La récupération d'énergie est particulièrement intéressante pour alimenter de petits appareils déposés à des endroits inaccessibles comme par exemple... le corps humain.

Des stimulateurs cardiaques autoalimentés éviteraient par exemple les interventions post-implantations pour changer les piles des implants cardiaques (tous les 6 à 10 ans).

C'est pourquoi les entreprises CEA-Leti, Sorin Group, TIMA, CEDRAT TECHNOLOGIES, TRONICS et EASII IC ont formé un consortium nommé HBS (Heart Beat Scavenger) afin de développer un stimulateur cardiaque autonome en énergie, miniature et peu invasif.

Plus généralement le consortium vise le marché des implants actifs médicaux AIMD (active implantable medical devices) pour traiter ou diagnostiquer les maladies cardiaques.

L’insuffisance cardiaque est aujourd’hui une des principales sources de dépenses de santé publique en Europe et aux Etats-Unis. Des implants miniaturisés et au coût de maintenance réduit pourraient donc aider à réduire la facture.

[Lire la suite...]