Soccket : ballon de football pour générer de l'électricité en jouant au foot

Soccket : ballon de foot et batterie

Soccket : ballon de foot et batterie

La société Lime Energy a développé un ballon de football qui récupère l'énergie cinétique déployée lorsque l'on tape sur le ballon de foot et la transforme en électricité. Quoi de mieux que de générer de l'électricité en s'amusant ?

Le ballon de football récupère l'énergie cinétique et utilise donc les mouvements du ballon pour générer de l'électricité. Une petite partie de foot de 30 minutes permet de stocker suffisamment d'électricité pour allumer une lampe LED puissante pendant 3 heures !

Pour un poids de seulement 140 g de plus qu'un ballon de football standard, le Soccket contient une bobine à induction et son système de transformation de l'énergie cinétique en électricité.

Conçu à 95% avec des matériaux recyclés, ce ballon est très robuste, résistant à l'eau et même indégonflable ! La batterie qu'il contient permet d'apporter une source d'électricité fiable.

[Lire la suite...]

écoRC : récupération de la chaleur de l'eau de douche pour préchauffer l'eau alimentant le chauffe-eau

écoRC récupérateur de chaleur pour la douche

écoRC : récupérateur de chaleur pour la douche

Ce sont parfois des idées toutes simples qui nous font économiser de l'énergie. Récupérer la chaleur de l'eau évacuée lors de nos douches pour préchauffer l'eau alimentant le chauffe-eau permet de diviser par quatre l'énergie consommée.

En effet, lorsque l'on prend une douche avec de l'eau qui a été chauffée à 38 degrés en moyenne, l'eau est alors souillée et ne sera pas récupérée directement, mais la température de cette eau peut par contre être facilement réutilisée.

C'est Hugo Durou qui a eu cette idée en pensant au fonctionnement des VMC double flux. Ce système récupère la chaleur de l'air qui est expulsé de la maison pour chauffer l'air frais qui y rentre. Il n'y avait aucune raison que la récupération d'énergie calorifique de l'air ne puisse pas se faire aussi avec l'eau.

Hugo Durou possède un doctorat de physique et a créé la société "Energy Harvesting Tech", une société spécialisée dans la récupération d'énergie. Il vend déjà depuis 1 an son système de récupération de chaleur des eaux usées baptisé "écoRC". En décembre 2011, ce jeune entrepreneur de seulement 27 ans a même reçu le prix Galaxie pour son invention.

[Lire la suite...]

La récupération d'énergie en médecine : implants et capteurs médicaux autonomes

La récupération d'énergie est particulièrement intéressante pour alimenter de petits appareils déposés à des endroits inaccessibles comme par exemple... le corps humain.

Des stimulateurs cardiaques autoalimentés éviteraient par exemple les interventions post-implantations pour changer les piles des implants cardiaques (tous les 6 à 10 ans).

C'est pourquoi les entreprises CEA-Leti, Sorin Group, TIMA, CEDRAT TECHNOLOGIES, TRONICS et EASII IC ont formé un consortium nommé HBS (Heart Beat Scavenger) afin de développer un stimulateur cardiaque autonome en énergie, miniature et peu invasif.

Plus généralement le consortium vise le marché des implants actifs médicaux AIMD (active implantable medical devices) pour traiter ou diagnostiquer les maladies cardiaques.

L’insuffisance cardiaque est aujourd’hui une des principales sources de dépenses de santé publique en Europe et aux Etats-Unis. Des implants miniaturisés et au coût de maintenance réduit pourraient donc aider à réduire la facture.

[Lire la suite...]

Tout sur la récupération d'énergie ou Energy Harvesting

La récupération d'énergie (Energy Harvesting en anglais) est un domaine en plein essor. En effet, si les systèmes de récupération d'énergie existent depuis très longtemps, comme les dynamos pour s'éclairer à vélo ou les allumes gaz mécaniques, de nouveaux systèmes ingénieux sont aujourd'hui mis au point pour récupérer l'énergie depuis de multiples sources.

La récupération d'énergie au sens "Energy Harvesting" consiste à exploiter les sources d'énergie faibles et diffuses présentes dans notre environnement. Les énergies renouvelables comme le solaire, le photovoltaïque et l'éolien sont à contrario des sources très importantes de récupération d'énergie, mais à plus grande échelle.

Le terme "Energy Harvesting" peut également être traduit en "récolte d'énergie" ou "moissonnage d'énergie". En fait, cela s'apparente aussi dans certains cas à un recyclage de l'énergie utilisée...

Pour faire du Energy Harvesting, différentes techniques peuvent être employées : exploiter les mouvements d'un corps, la chaleur, les vibrations ou encore les ondes électromagnétiques. De nouvelles découvertes scientifiques permettent aujourd'hui d'exploiter plus facilement ces sources d'énergies.

Les avancées dans le domaine des nanotechnologies permettent notamment de créer des systèmes miniatures et très sensibles pour récupérer de faibles sources d'énergies mais suffisantes pour faire fonctionner de petits capteurs sans-fils.

Certaines technologies peuvent s'implanter dans nos chaussures pour récupérer une partie de l'énergie dépensée lors de la marche. Il est aussi possible de créer de l'électricité en exploitant la chaleur dégagée par les ordinateurs...

Voici quelques unes des techniques de récupération d'énergie qui vont se développer :

  • la piézoélectricité : récupération de l'énergie générée lorsqu'une pression est exercée sur un matériau piézoélectrique. Les vibrations peuvent également être transformées ainsi en électricité.
  • la thermoélectricité : récupération de l'énergie résultant de la différence de température entre deux éléments. Tout appareil émettant de la chaleur peut être source d'énergie.
  • le photovoltaïque : récupération de l'énergie solaire mais aussi recyclage de la lumière artificielle. De nouveaux films photovoltaïques mince, légers et même parfois transparents pourront bientôt être appliqués sur toutes sortes de surfaces.
  • l'énergie cinétique : énergie issue des mouvements d'un corps.
  • l'électromagnétisme : collecte de l'énergie véhiculée par les ondes électromagnétiques.

La récupération d'énergie par capteurs n'est pas réservée aux fanatiques d'écologie, c'est un vrai marché qui devrait peser près de 4 milliards de dollars en 2020. En effet, les équipements sans fils se multiplient et la récupération d'énergie est le moyen le plus écologique pour se passer de piles.

Par ailleurs, les nouveaux moyens de récupérer l'énergie vont permettre de créer de nouveaux produits et des équipements totalement autonomes et donc très faciles à installer : stores électriques, luminaires d'ambiance, vitrages intelligents...

Sur recuperation-energie.com vous trouverez des articles sur quelques uns de ces nouveaux systèmes permettant de récupérer l'énergie inexploitée de notre environnement et des informations sur ce sujet à la fois passionnant et utile pour sauver notre belle planète...